Mes beaux sapins…

Me revoici, me revoilà, pour vous montrer un tout petit ouvrage qui m’aura pris un an !
Commencé l’an dernier au traditionnel « chalet de Saint-Valentin » (que l’on fête à 8), j’ai laissé dormir ce petit tas de laine dans un coin de ma chambre pendant quelques mois.

Donc au départ très enthousiaste par ce « nouveau » modèle, le Deep woods Toque de Kiyomi Burgin, c’est vite devenu le casse-tête pour choisir mes couleurs… à 30 minutes de partir pour le chalet, j’ai attrapé trois pelotes de couleurs très contrastées  : un fil gris clair, un bleu marine (on ne se refait pas), et du rose fluo (on ne se refera plus).

Finalement, pendant la fin de semaine au chalet, j’ai monté les mailles et tricoté trois rangs de côte.

image

J’ai poursuivi au mois de mars et ai continu mon tricot dans le mauvais sens, ce qui a donné un léger twist dans la partie des côtes.

image

Comme c’était mon tout premier jacquard, j’avais hâte d’attaquer les motifs. J’ai donc tricoté jusqu’au dernier sapin, juste avant de diminuer pour le haut de la tête : trop petit 😦

En fait, ma tension était vraiment trop serrée sur les trois premiers rangs de motifs, mais cela correspond à l’endroit le plus large de la tête : ça rentrait, mais c’était vraiment inconfortable. Le baptême du premier jacquard ! La plus sage décision a donc été de défaire jusqu’aux côtes de départ… Ce que j’ai fait, mais huit mois plus tard ! La leçon à retenir : il faut défaire tout de suite, pour que le fil ne prenne pas la forme du tricot. J’ai donc tricoté à nouveau, mais avec un fil tout frisé, ce qui a créé de nombreuses irrégularités sur mon ouvrage.

image

Comme les copines l’avaient fini bien avant moi, j,ai pu écouter leur judicieux conseils de tricoter un peu moins de hauteur : j’ai donc commencé mes diminutions un demi-sapin avant le top départ donné par le patron 🙂

Je suis vraiment contente du résultat, il est bien ajusté et assez chaud pour cette saison à Montréal. A très vite pour d’autres bonnets, je n’ai pas chômé ces derniers temps !

 

Pour voir ou acheter le patron : cliquer ici
Fils utilisés :
Lubéron, de Bergère de France, coloris Épaulard (marine) = 210 mètres, 11 g
Four Seasons Grundl Hot Socks Neon, coloris Rosa = 21 mètres, 2 g
Four Seasons Grundl Hot Socks Uni, coloris Hellgrau (gris) = 209 mètres
Aiguilles : 2.5 et 3 mm

Publicités
Cet article, publié dans L'Art et la Manière, Made in..., Mix, Tricot, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mes beaux sapins…

  1. Il est super joli ce bonnet !!! C’est chouette que tu sois allée au bout de ce projet, ces petits sapins rendent vraiment très bien !!! C’est top d’avoir pu profiter des conseils des copines pour faire pile les bons ajustements qu’il fallait !!! Bravo !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s